365
Se connecter
LILLE / MICHEL SEYDOUX - Publié le 10/12/2012 à 17h35 - Mis à jour le : 11/12/2012 à 09h47
0

Michel Seydoux n'a pas apprécié la sortie médiatique de Mickaël Landreau

Michel Seydoux, le président de Lille, revient sur le départ de Mickaël Landreau. Le patron des Dogues n'a pas aimé la sortie starisée de l'international français, qui pourrait rebondir à Bastia.


Michel Seydoux, pourquoi avez-vous décidé de vous exprimer aujourd’hui, quelques jours après le départ de Mickaël Landreau ?
On ne pouvait pas aller plus vite. Il y avait un certain nombre d’éléments qu’il fallait que j’écoute, que je lise… Il fallait voir si le respect de certaines paroles était tenu. Il me paraissait indispensable de me présenter devant vous pour vous apporter un éclairage sur ce qui s’est passé et pour corriger un certain nombre de mots que j’ai lus. Ils ne sont absolument pas acceptables. Ils ne correspondent pas aux valeurs que je défends depuis onze ans. Il y a notamment le mot « inhumanité » que je n’ai absolument pas accepté. Depuis onze ans, je fais extrêmement attention à l’humain. C’est le moteur essentiel à toutes les entreprises. C’est encore plus essentiel dans un club de foot. Vous savez pertinemment que dans la communication, les absents ont toujours tort. Là, en l’occurrence, c’est ceux qui ne parlent pas. On n’écoute pas leurs propos. Il fallait nous écouter après la sortie starisée d’un joueur de football du club de Lille (ndlr : Landreau). Quand on égratigne Frédéric Paquet ou Rudi Garcia, on égratigne le club.

Que vous inspire son départ ?
Comme je lui ai dit au téléphone, je respecte les performances sportives de Mickaël Landreau. C’est un grand gardien qui, grâce au club, a retrouvé sa place internationale en équipe de France. Il a décidé de ne plus être dans le projet du club. Quand quelqu’un vient vous voir et vous dit qu’il ne croit plus en votre projet et qu’il n’est plus impliqué dans le club, c’est extrêmement embêtant quand vous êtes normalement venu pour y finir votre carrière. C’est un drôle d’amalgame. Puisque Monsieur Landreau a souhaité effectuer une conférence de presse, j’ai attendu qu’elle se fasse. J’ai écouté les commentaires, j’ai lu les articles. Il était important que je vienne défendre les valeurs du club. Et non pas l’opération. Elle n’est qu’anecdotique dans toutes les arrivées et les départs. Là, elle est particulière car elle s’est effectuée en cours de saison.

« Le soft devait être de règle »

Pourquoi avez-vous insisté sur le mot inhumanité ?
L’humanité, c’est de traiter correctement les gens, c’est de leur laisser le moyen de s’exprimer, c’est d’avoir un accord ou chacun peut se retrouver, s’équilibrer… Nous avons justement cherché à le traiter d’une façon humaine dans ce départ original. Il y a eu des conversations, des préparations et un certain nombre de discussions internes pour trouver la meilleure solution. Je lui ai fait part de ma gratitude par rapport à ses performances sportives. Nous nous sommes entendus pour faire une communication intelligence où personne ne serait attaqué. Il ne devait pas y avoir de réponse. Le « soft » devait être de règle. Il ne fallait pas abimer l’autre. Nous sommes restés très discrets et relativement concrets dans notre communication de vendredi dernier.

Mickaël Landreau a tout de même été décisif sous les couleurs du LOSC…
Je rends hommage au sportif qui nous a permis d’obtenir le titre. Il y a l’homme qui a une conduite absolument pas naturelle envers le club. Ce n’est pas normal quand on a un contrat.

Steeve Elana va-t-il désormais occuper le rôle de numéro un ?
Depuis un an et demi, nous avions de très bons gardiens numéro 2. Là, je pense que Steeve (Elana) continuera admirablement à garder les buts du LOSC.

« Pour moi, ce n’était pas invivable »

Est-ce un coup dur ?
Sur le plan humain, c’est un coup dur. Ça a été imposé. Ce genre d’opérations ne sont pas agréables à vivre. D’ailleurs, on pensait davantage que ça arriverait à un moment plus opportun, lors de la trêve.

C’est un départ assez violent ?
Oui, c’est souvent le cas quand vous n’êtes pas d’accord avec quelqu’un. Avez-vous vu un divorce doux ? Par le passé, je n’ai pas remarqué particulièrement de violence. Si ce n’est un directeur général (Xavier Thuilot)… La vie d’une entreprise, c’est des arrivées et des départs. Ceux qui ont bien traité le LOSC sont extrêmement bien traités. Ils reviennent sans cesse nous voir. Si on était invivable, ce ne serait pas le cas.

Aviez-vous d’autres solutions ?
Il y avait la méthode inhumaine sans résiliation de contrat. Il allait sur le banc… On pouvait aussi ne faire aucune proposition. Pour moi, ce n’était pas invivable. C’est une décision qu’il a prise, qu’il avait préparée et qu’il a mise en scène. Ce qui m’agace, ce sont les mots et non pas le cas Landreau. Ce n’est pas un règlement de compte. Je connais la vérité. Je peux continuer à me regarder dans la glace. Même si c’est un peu dommage que je sois là. Entre guillemets, il a un peu craché dans la soupe. J’ai l’impression que la mariée n’était belle que d’un côté.

Qu’en pense le vestiaire lillois ?
C’est le cœur de la maison, il faut s’en occuper. Je crois qu’ils ont les informations nécessaires pour se faire un avis, choisir. Je suis très attentif et je reste très passionné par le projet.

 




Rédigé par Rédaction Football365

Réagir à cet article

&Eactue;QUIPES CONSER&Eactue;ES

Minute par minute

Publicité

Articles les plus lus

21/04/2015 L1 / BORDEAUX

Mavuba ne dirait pas non à Bordeaux

3334 vues

23/04/2015 L1 / LILLE

Lille : Gustafson suivi

2232 vues

2

22/04/2015 L1 / LILLE

Lille : Seydoux souhaiterait prolonger Girard

1396 vues

Multiplex
Ligue 2 - 33ème journée
Orléans 0 - 1 Dijon Terminé
Pro League - Groupe A
Waasland-Beveren 20h00 Zulte-Waregem
Super League - 29ème journée
Aarau 17h45 Zürich
Thoune 20h00 Sion
2. Bundesliga - 30ème journée
Karlsruher SC 2 - 1 Greuther Fürth Terminé
Fortuna Düsseldorf 1 - 1 1860 Munich Terminé
National - 30ème journée
Red Star 4 - 0 Chambly 20' En cours

Publicité

Sur Sport365.fr
0

25/04/2015 BASKET - NBA / PLAY-OFFS

Play-offs : Les résultats du premier tour

0

25/04/2015 BASKET - NBA / PLAY-OFFS (1ER TOUR)

San Antonio passe en tête, Houston et Washington près du but

0

25/04/2015 HANDBALL / CHAMBERY

Chambéry : Bertrand Gille va arrêter

0

25/04/2015 BASKET / NBA

NBA : Parker un peu plus dans l'histoire

0
0

25/04/2015 VOLLEY / LIGUE MONDIALE (H)

Ligue mondiale (H) : Les Bleus dans six villes différentes

0

25/04/2015 TENNIS - ATP / BUCAREST

Bucarest : Deuxième finale de l'année pour Vesely

Les vidéos Buzz